Il vaut mieux être cocu que con, ça dure moins longtemps ?

Ma dernière publication Facebook concernant une étude anonyme sur l’infidélité et le numérique a généré tellement d’interactions, que j’ai décidé de vous parler de relation extra conjugale.

Etat des lieux

Dans un premier temps définissons ce qu’est une infidélité conjugale : c’est le fait pour une personne en couple d‘avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint.

Bonne nouvelle pour la course à l’égalité des sexes, les femmes ont pratiquement rattrapé les hommes en matière de relations extra conjugales. Elles trompent comme des hommes, prennent leur plaisir là où il se trouve, sans honte et reviennent au bercail où les attendent leur conjoint (e).

Selon une enquête récente sur la sexualité en France (Nathalie Bajos et Michel Bozon) 34% des hommes admettent au moins une aventure pour 24% des femmes (chiffre en constante augmentation). Il reste bien sûr un écart important, mais force est de constater que le développement récent des rapports sexuels extra conjugaux féminins sont le reflet de la liberté sexuelle et de l’émancipation des femmes.

Les raisons de l’infidélité

En général, les personnes qui trompent ou cherchent à tromper se plaignent de la fuite de l’amour passion dans leur couple. L’adultère comble un manque et génère une excitation plus forte que celle ressentie avec son conjoint. Très souvent, la relation extra conjugale est révélatrice d’un dysfonctionnement d’ordre affectif ou sexuel à l’intérieur du couple.

Quelques exemples :

  • Une personne qui subit l’éjaculation précoce de son partenaire.
  • Un homme qui manque de tendresse et se heurte à une inhibition du désir sexuel de sa partenaire.
  • De manière générale le fait de ressentir un manque d’attention et de tendresse.
  • L’impression que l’autre nous rend la vie impossible.
  • L’envie de rendre la monnaie de la pièce à celui ou celle qui nous a trompé.
  • Le besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction.

Il est intéressant de noter que beaucoup de femmes et d’hommes avouent tromper leur conjoint avec des personnes de même sexe.

Les conséquences sur le couple

Dans la vie d’un couple, la relation extra conjugale reste un acte grave, une rupture du contrat initial, encore plus pour un couple marié.

D’autre part, les aventures laissent une trace sur le couple mais aussi sur la famille dans le cas d’un couple avec enfants. On peut même parler d’infidélité transgénérationnelle car les enfants d’un parent infidèle ont plus de risques de le devenir à leur tour à l’âge adulte.

Pour celui qui trompe, l’infidélité est parfois un moyen de maintenir la stabilité du couple, en résolvant le problème d’insatisfaction au lit. Il est malheureusement bien difficile de faire la différence entre infidélité de soutènement et infidélité d’éclatement du couple.

Bien évidemment, les aventures sans lendemain sont moins dangereuses que les relations sentimentales suivies qui laissent peu de place à la renaissance du couple initial.

J’ai donné des exemples de raisons invoquées par les personnes infidèles et je pourrais reprendre les mêmes exemples pour étayer les conséquences sur le couple. En effet, le fait d’avoir été trompé peut tout à fait entraîner une éjaculation précoce ou encore une inhibition du désir sexuel.

Donc à la question il vaut mieux être cocu que con ? La réponse est oui mais si on peut éviter de décevoir l’autre, c’est encore mieux. En revanche personne n’est parfait et commettre une faute ne sonne pas forcément la fin d’un couple.

Du piment avec une sexualité à partenaires multiples

Actuellement, les clubs échangistes, les rencontres par le biais d’outils numériques ou encore sous le pont des grandes villes ont leurs adeptes et la sexualité de groupe s’est démocratisée.

Les partenaires s’adonnant à ce genre de pratique d’un commun accord, peuvent trouver le moyen d’améliorer leur sexualité. En revanche, le jeu s’avère dangereux si les problèmes de jalousie ont été sous estimés.

L’aide du thérapeute

Ceux qui optent pour une thérapie de couple résistent davantage au divorce.

Dans la majorité des cas, celui qui prend l’initiative d’une thérapie de couple est celui qui est trompé et qui nourrit sa rancœur un peu plus chaque jour . La parole du thérapeute sera primordiale pour aider ce couple à revivre ensemble en communiquant bien, et qui sait, peut-être à rigoler de la situation vécue un jour prochain. Dans tous les cas, ne baissez pas les bras trop vite. Je crois vraiment qu’on peut tout pardonner par amour. Il faut simplement essayer de se mettre à la place de l’autre et prendre le temps d’évacuer toutes les émotions qui découlent du comportement en cause. Je crois vraiment qu’on peut tout pardonner par amour. Il faut simplement essayer de se mettre à la place de l’autre et prendre le temps d’évacuer toutes les émotions qui découlent du comportement en cause, tout en travaillant avec un thérapeute sur la communication.

N’hésitez pas à me contacter si besoin 06 87 09 63 46.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s